GE86 - Entraide généalogique dans la Vienne

Source : Vançais - Registres paroissiaux et d'Etat civil (Baptêmes, Mariages, Sépultures, Naissances, Abjurations) 1730-1792 - microfilm : 1 MI EC 154 R 447 -
AD79 internet


1791
Vue 240
Cette année a été asses Bonne en Bleds, Vins, et autres denrées, Le vin cher 60# la Barrique, Le Beld fromant 45 a 50# la charge, La 2d Legislature a commencée, toute la noblesse de franc et quelques bourgeois se sont emigrés, on craint une guerre ouverte avec les princes étrangers ou se sont retirés les princes de France et la noblesse, on craint les guerres civiles tant il y a de mécontants de la Consitution Nouvelle de France, on fortifie et renforce extraordinaire les frontières du royaume. Les impots Nouveaux se payent très difficilement est (?) décrété que les biens des cy devant nobles seraient séquestrés au profit de la nation s'ils ne rentraient en France avant le premier de l'an, on a décrété que les prêtres pensionnés et qui n'ont pas fait serment, prêlevoient (?) et feroient le serment civique, le roy s'en servir de son veto suspensif et n'a voulû fonctionner ny l'un ny l'autre décret, il a écrit (?) aux princes ses frères et autres les lettres les plus amicales et les plus pacifiques pour les engager à revenir à la Cour, ils n'y paraissent pas disposés, au contraire ils protestent d'être prêts à verser leur sang pour détruire la constitution Nouvelle. Que de maux ! quels fléaux vont tomber sur ce bel et spacieux Empire ! que dieu y mette la main, il est temps. 1790
Vue 228
Cette année a été fort médiocre il y a peu de Bleds, peu de Vin et presue point de fruits, l'été a été fort arride et l'hyver fort pluvieux. Les dimes sont entièrement abolies même les inféodés, les prêtres évêques curés et vicaires sont salariés, il y a quelques mouvements de contre révolution, mais ils n'ont point eu de suittes sachant que pour quelques uns à Nancy, à Nisme, à montauban, (?). on doit mettre l'impot territorial, cinq (?) sur le sel, tabac, fer, savon, cuir, vin se sont abolis on donne des patentes pour y suppléer. Les (?), changement de provinces, payages, fourrages, moulins banaux sont(?) tous abolis. Ce seront les Sections de departements qui nommeront aux Evêchés, ceux de districts qui nommeront aux cures. On a exigés de tous les éclésiastiques fonctionnaires le serment de maintenir la Nouvelle constitution, il y en a qui s'y sont refusés, on a déclaré leurs places vacantes, on y a nommés suivant la Nouvelle constitution. Voila un nouveau chisme parmy l'eglise de France.
1789
Vue 224
Cette année a été très médiocre et il y a peu de froment et encore carié, beaucoup de bleds ronds er de baillarges pour le vin il y en a eu très peu et de très mauvaise qualité vu depuis la fin d'aout le temps a été si pluvieux qu'à peine a-t-on pu faire les terres et encore n'a-t-on pu les emblaver et si on les a semés quelques pièces, j'entends pour les fonds, ou la semence a pourrie en terre ou elle a noyé en nayssant ou été submergée même déjà bien née. De façon que les meilleures terres sont restées incultes, les playes ne cessents point, tellement que le 4 janvier de 1787 les (?) sont venues aussi grosses qu'en 1770 mais graces au canal de lattellier de chartité le Boug n'en a point été incommodé. Le vin 30# la barrique, le froment 36 et 37# la charge la mouture 18 a 19#. C'est cette année au mois de may dernier qu'a été batie la grange et la remise à côté, il n'y avait avant rien pour serrer les pâtures foins et balles, pas même de quoi mettre à couvert le bois. Ce qui m'a empêché de faire bâtir plus et plutôt ce sont les différents procès que j'ay eu à essayer pour soutenir les droits de cette cure, qui sont un peu débrouillés mais qui demandent encore bien des soins pour faire un bons (?) joly bénéfice. Il faudrait exécuter le plan que j'ay lessé le local se demande (?). Les chaleurs ont été si haussives (?) au mois d'aout quil en est mort beaucoup de personnes tout d'un coup dans les champs.
1788
Vue 220
Cette année a été fort médiocre le froment a raison de ce qu'on avait pa pu en semer à cause des pluyes continuelles, et il y a eu aussi de (?) de bleds ron l'hyver ayant été for tempéré, il n'a fait froid le mois de décembre et depuis a peine a-t-il gelé. Il y a beaucoup de baillarge, de vin assez bons. Bled a vallu 42 à 45# la charge, le vin 20 à 24# la barrique. La fin de l'année 7bre 8bre 9bre Xbre a été sous pluye ce qui fait qu'on a semé les bleds fort tard et qui ne sont nés que sous la neige qui a commencée de frt bonne heure le deux ou trois 9bre et a resté sur la terre six semaines. Le frois a été excessif et (?) les deux derniers jours (?) e cette année et qui a duré jusqu'au 13 de janvier, ce froid a emporté beaucoup de vieillards, de bestiaux, volailles et poissons dans les étangs et mares. Il a gellé jusque dans les caves, on ne pouvait tirer de vin tant il était gellé, jamais froid n'avait été si fort si rude et si continuel, il a excédé celui de 1709 de 9 degrés. On a publié un édit en faveur des non catholiques qui a eu son exécution jusqu'à ce que tous les parlements ont été choilés (?) à cause de l'établissement (?) de différents baillages de membres des parlements, cet édit a été cassé, les parlements rétablis, le roy a demandé une assemblé de notables pour constater les impots requis par le roy, le clergé s'est aussi assemblé extraordinairement, on a demandé l'assemblée des états généraux, les notables ont encore été convoqués, les étas généraus doivent avoir lieu au mois de mai.
1787
Vue 216
Cette année a été aussi mauvaise que 1709. Les bleds ont presque tous pouris dans les champs, il n'y a presua pas eu de baillarges, l'an dernier a été si mauvais que sans les glands, les raisins, raves, navets et pommes de terre, le peuple serait mort de faim et par la sagesse du ministère on fait trouver des bleds surtout seigles qui nous sont venus du limousin périgord et auvergne qui ont tenus le bled à 60 et 68# la charge de froment 48 à 50 celle de seigle, on a établi des ateliers de charité dans les villes et campagne pour faire gaigner la vie aux pauvres et les empêcher de faire des vols. On a travaillé toutes les rues de ce bourg qu'on a rechaussé de 6 à 8 pouces. On a fait un fossé qui faisant tout le tour du bourg, commence sous souche aux courgé continue autour de la guarennede (?) du champ de salonche au marchais merdrou autour des champs des vingt sillons des prés Bruneteau a continué dans la prérie de Vançais qu'on a ouvert et coupé en deux par un grand et long canal qu'on fait jusqu'à la fosse d'houmé (?) on a construit un pont qu'on a nommé pont Nollin et de la on a passé dans les paturaux des prêtressieves (?) couppé le grand chemin ainsy que les prés Brétons jusqu'au bas du puis charranlour (?) ce qui a dechesshé nos places tarrie les eaux stagnantes, rendu le bourg plus praticables, l'air plus (?) les maisons plus salubres et nos champs plus fertiles. Ce qui a occasionné des plaintes déplacées de M de Villedon (?) du Sr Demayré (?) sindic manque et qui ont eu en partage la honte et la confusion et les segneurs n'y ont voulu contribuer en rien. Ce n'a été fait que par la diligence du curé de quelques bons citoyens qui ont bien voulu sosucrire pour une somme (?) qui a été secondée de deux autres fois autant par M de Nanteuil intendant de la province de façon que depuis le 22 mai 1786 jusqu'au 23 juin suivant tous ces ouvrages se sont faits sous la direction de M St Mars conducteur des ponts et chaussées, par les soins du curé du sindic et du nommé jean choreau laboureur. On y a dépensé plus de mille livres qu'on a distribué aux ouvriers selon leur travail selon faire à la tâche excepté les remblayes du Bourg qui se sont faits à la journée. Nous espérons avoir encore de quoi faire une belle mare notre dessein est de la faire faire dans la guarenne de (?) au coing du côté du Chuzea en forme de bassin. Il y a eu cette année pendant février et mars une épidémie qui a moisonné beaucoup de personnes mais qui a cessé promptement par les soins des gens de l'art envoyé par le ministère. Les froids ont commencé cet hyver de fort bonne heure de façon qu'à sept matin (?) la terre a resté couverte de neige pendant onze jours, les bleds n'étaient pas nés qui se sont faits tard à cause de la trop grande sécheresse, ils sont nés tous à la fois sous les neiges, ils paraissaient beaux je ne sait ce qu'il en sera. Il vaut sa charge 40 à 42#
1785
Vue 212
L'hyver a été rude dès son commencement, janvier assés doux, mais aussi passé ce mois février et mars ont été très foits il a tombé beaucoup de neige et surtout le 13 mars jour de la passion, tellement que le vent et la neige comblèrent beaucoup d'endroits ce qui empêcha non seulement les fidèles de se rendre à la messe mais même les prêtres de la dire dans bien des Eglises ou la neige se filletrait (?) par l'impétuosité du vent qui (?) si froid qu'il tua beaucoup de personnes et de bétail et (?) La fin d'avril jusqu'au vingt d'aoout il n'y a point eu de pluye de façon que le peu de bled qu'avait lessé échappés les gellées (?) à peine furent tous menûs, petits epits, le grain a demy formé, et encore s'est-il trouvé des taignes espèce de vers qui mangeait le grain, les bleds d'été ne sont point nés, le peu qui a pu naître n'a pu monter de façon que les baillarges n'ont pas produit les semences; il n'y a point la ? de fourage excepté dans les endroits ou on se soit aîver les préries par les ruisseaux qu'elles longoient, le foin avallu le millier cent cinquante livres, le peu de paille qui s'est trouvé a été fort cher, elles ont vallus jusqu'à 40# le millier. Les bleds par les soins du ministère n'ont pas été audessus de 63# la charge, le limousin ver miranda a fournis beaucoup de grain. Il y a eu beaucoup de chataigne partout et infiniment de gland. Septembre octobre et novembre se sont bien comportés pour produire des racines, comme raves, bettes, navais, carottes, pommes de terre, de toutes ces denrées il y en a eu abondamment ainsi que du vin, il y a très longtemps qu'on en avait tant amassé mais d'assé mauvaise qualité. Il y a eu beaucoup de régain et pacage ce qui a fait des biens infinis pour le bétail. Il y a un nombre innombrable de pauvres mendiants, personne ne peut les faire travailler les bleds sont trop rares. On nous fait espéré des atteliers de charité.
1784
Vue 209
L'hyver de cette année a été fort rude les neiges ont restés sur terre sept semaines ce qui a conservé les biens de la terre, les bleds étaient faibles et ils n'ont pu prendre de force à cause de la grande sécheresse qui a duré tous les mois d'avril mai et juin et aussi toute l'année. On a eu que moitié de gerbes q'on avait coutume de récolter, cependant il semble que les grains se soient multipliés dans l'épis sous le fléau puisqu'on a eu autant de bleds presuq'à son ordinaire. Il vaut et a vallu 34 à 36# la charge. Il y a eu des fruits de toutes les espèces, des raisins abbondamment, ce qui a fait de bon vin surtout du côté de poitiers. Enfin les paroissiens ont transigés avec les décimateurs et acceptés les cloches, mitoyens, nous les attendons (?). le clocher doit rester comme il est, en le faisant raccomoder.
1783
Vue 206
Cette année a été remarquable par une espèce de brouillard qui a commencé le dix sept juin et a duré sept semaines, c'était des espèces de fumée ou matières sulfureuses ou bitumeuses qui se levaient sur notre atmosphère qui nous otaient presque les rayons du soleil, tellement qu'il ne luisait que confusément et d'une manière (?) et jaunâtres ce qui a occasionné plusieurs propos vagues et populaires. Néanmoins les fruits de la terre sont venus à leur maturité mais d'une mauvaise qualité étant cependant en assés grande quantité. Le bled vaut 37 à 38# la charge et le vin 24 à 26# la barrique. La croix a été exallée (?) à la tombe à Salmand le 21 de juin, les protestants l'ont respecté jusqu'à ce jour et l'ont vénérée la trouvant bien et honête. Le(?) ministre au désert. Le (?) fortunier mort à Baignaux.
1782
Vue 202
Cette année a été des plus médiocres. Les bleds ont été assés beaux et ont bien rendus du grain pour peu de paille. Il a valu jusqu'à 72# la charge mais son prix courant a été de 40 à 45#. Il n'y a point eu de fruits et le peu a été mauvais ainsi que les vendanges quoiqu'abondantes. On a pressé le siège de gibraltard, on y a perdu beaucoup d'hommes et on a été obligé de le lever. Les princes de France présents s'en sont retirés avec leur peu de laurier. On parle beaucoup de paix, on la sais (?) espérer bien prochaine. Et dans cette année qui ay fait faire le fossé du côté du pré pour empêché (?) contre l'invasion des hommes et chèvres.
1781
Vue 198
Cette année a été très … en bleds il y a … de gellées. Les 7 juin il y a eu du vin ou il n'a point … Le bled vaut 45# la charge. La guerre est la même, les armes françaises victorieuses. Obtenu un arrêt contre le paroissien qui les débouttent de leurs demandes et ordonne que ce sera la justice de St maixent et non celle de civrai qui fera l'expertise du local et des réparations à y faire. Les paroissiens acceptent les cloches mitoyens après 17 ans de procédures. C'est les seigneurs delavaux qui en sont la cause, les maleurs et les bouttefeux (?)
1780
Vue 194
Cette année a été la plus médiocre il n'y a eu que du fromand La baillarge a manqué partout, le vin aussi abbondand mais de mauvaise qualité, le bled vaux 32 la charg, la guerre va lentement, toutes les nations d'europe sont soulevées contre la noblesse Le parlement a rendu un arrêt le 30 Xbre de cette année qui annule et déclare toute la procédure des officiers … pour les repansations de l'eglise nulle et de nul effet et en renvoye la connaissance au juge royal le plus prochain du lieu de Vançais.
1778
Vue 187
Cette année a été médiocre en bled vin et autres darrées qui ont perdu beaucoup de leur valeur à cause de la guerre déclarée entre la France et langleterre sur mer seulement? Mgr leveque de poitiers a fait passer dans son diocèse une lettre circulaire a locaision des accusations faites contre lui de simonie sur la conduite quil a tenu pour la reunion de deux bénéfices a sa cahedrale.
1776
Vue 181
L'année a été fort arride tellement que tous les puys ont taris excepté celui du Sizeau. Le bled a été assez abondant son prix a été de 33 a 36# la charge. Le vin a presque totalement manqué dans cette paroisse. Son prix de 36 a 40# la barrique. Les huguenots tiennent ouvertement leurs assemblées et ne le cachant plus se croyant autorisés.
1775
Vue 178
Cette année cy les bleds ont été assez abondants et de bonne qualité, les vins rares et de mauvaise qualité. Le bled a valu 39 a 40# toute l'année. Il a grêllé icy du depuis Bizon jusqu'à bois … de St Pierre
1774
Vue 176
Cette année a été la plus mauvaise en bled surtout froment quil y … mais qui par la vigilance du prince louis 16e n'a vallu que 40# la charge jusqu'à ce jour. Les parlements ont été rappelés le 12 9bre et les conseils supérieurs supprimés
1773
Vue 173
Cette année cy a été bonne en bleds et vin j'ay été condamné au conseil privé du roi a payer des frais de mes adversaires on a aussi Lordce de l'intendant et renvoyé pour juger au fond au conseil supérieur de poitiers ou je suis maintenant
1772
Vue 169
L'année a été fort modique en ble qui a valu 42# Le vin a ssez abondant mais mauvais il vaut 90# le tonneau. Il n'y a eu rien de remarquable en cette paroisse
1771
Vue 167
J'ai fait peindre le grand autel et les deux petits, il y a eu très peu de bled fromant dans cette paroisse surtout a gourgé a cause des innondations de l'hyver dernier M de la chevaliere (?) frère de M de la Vaux est mort le 24 7bre a Melle
1770
Vue 164
Cette année cy a été fort médiocre en fruites et bleds Le vin a été tres rare il a valu jusqu'à 80# la barrique, le bled a vallu jusqu'à 60# la charge. Du depuis la fin de 7bre jusqu'à la fin de l'année il a plus tellement plu quil y a eu plusieurs innondations surtout celle du 27 9bre qui a emporté les ponts et chaussées et inondée toute les campagne si bien que ce bourg a été innondé dedans (?) les portes et … les maisons. Le procès de M delavaux avec moi en a … sa mort mais il recommenceras.
1769
Vue 160
Cette année a été très mauvais en vin il vaut 220# le tonneau. Le bled a été assez beau sans y en avoir beaucoup et il vaut 40# la charge. M. Delavaux prétendu seigneur de Vançais m'a traduit au Conseil pour m'obliger à mes charges du clocher disant qu'il est dangereux (?) Le bled a vallu au mois de juin suivant jusqu'à 20# le boisseau mais son prix commun a été de 95# à 100# la charge. Les réparations de l'église sont finies le 12 juillet 1770. Le procès va toujours son train pour le clocher.
1768
Vue 156
Cette année a été des plus mauvaises. Elle s'est très ma comportée pour les biens de la terre. Il a plu depuis la fin de mai jusqu'à ces jours-cy de façon qu'on a eu beaucoup de peine à ramasser les moissons et fruits de la terre. Ils se sont trouvés d'une fort mauvaise qualité surtout les vins. Il y a eu des tonnerres et tempêtes épouvantables tellement que la foudre a tombé en plusieurs endroits qu'elle a confondu et réduit en poudre tel le moulin à vent du château de germain ainsi que la petite ville de château neuf en angoumois et autres petites maisons, bois et arbres sur les campagnes sans épargner les hommes, une bergère près la rochelle en fut tue ainsi que trois ou quatre autres du côté de Couhé et de Romagne.
1765
Vue 146
Cette année a été des plus mauvaises outre que les saisons se sont mal comportées. Le bled a été cher. Le Sgr Delavaux a mis ses armes dans l'église, Me decastellane s'y est opposé et a fait faire un acte authentique de ses droits en l'église d'icy.
1763
Vue 139
Il a presque toujours plu depuis la fin de mai jusqu'au mois d'octobre. On a eu toutes les peines du monde à serrer foin, bled, fruits et autres fruits de récolte. De façon que tous les bleds se sont trouvés tachés, les fruits gâtés, les foins corrompus, le vin de mauvaise qualité ainsy que tous les autres fruits de cette bizarre année.
Il y a eu des grêles, tonnerres, tempêtes inouis et bien des psse de France ??. Beaucoup de peuple sont passés à Caienne pays d'outre-mer qu'on a voulu peupler.
1762
Vue 133
La guerre a fini le 3 décembre 1762 entre la France, l'angleterre, l'Espagne et le Portugal.

You have no rights to post comments

Go To Top