GE86 - Entraide généalogique dans la Vienne

L'action de Solange Allard, dont nous remercions la famille qui a bien voulu nous confier sa photo, s'est déroulée en plusieurs endroits (gare, préfecture, police à Poitiers).
solange allard 1
Elle était l'aînée de six enfants. Elle a empêché à des étudiants de la faculté, du lycée, à des jeunes gens du canton de Couhé-Vérac de se présenter aux convocations du S.T.O.

Elle faisait le chemin en bicyclette après son travail pour les avertir afin qu'ils disparaissent dans la campagne. Elle faisait parti du réseau Grenadier-Mousquetaire et connaissait les responsables poitevins et parisiens : Michel, Nouvel, Saby, Coudert, Sorin, Personne… C'était surtout un réseau de renseignements qui puisaient ses sources dans les services de Vichy et des Allemands. Elle était aussi agent de liaison et portait des plans de fortifications ou de positions de défense anti-aériennes jusqu'à Paris. Dans son travail de dactylo à la section des affaires politiques, elle avertissait les patriotes dont l'arrestation était imminente. Le commissaire Rousselet la fit espionner car il soupçonnait son activité clandestine. Il la fit déporter par les Allemands au mois d'août 1944. Elle mourut d'épuisement près de Torgau. Elle avit 20 ans. Cette patriote volontaire a reçu, à titre posthume, la Croix de guerre 1939-1945, la Médaille de la Résistance et la Légion d'Honneur.

 

Extrait de "La Nouvelle République" - 2004 - suite

Solange était la nièce de mon grand-père

Commentaires   

#1 Myriam ROCHER 09-01-2013 13:56
merci Nicole pour cet article

C'est une époque que je n'ai pas connue,mais si souvent relatée par mes parents,- parfois à mi-mots - et surtout Maman qui avait 20 ans en 1939
Merci

You have no rights to post comments

Go To Top