GE86 - Entraide généalogique dans la Vienne

SAINT-SAUVANT NMD 1794-1796 p.150-151/152

Attention, âmes sensibles s’abstenir (j’aimerais bien la prochaine fois vous trouver un acte moins...tragique !)

“Aujourd’hui premier jour complémentaire de l’an quatre de la République française une et indivisible, sur les six heures du soir, ont comparu à la maison commune et devant nous agent municipal les citoyens Jean Funé tailleur d’habits âgé de quarante six ans, Daniel Funé cultivateur âgé de quarante un ans domiciliés au Grand Breuil commune de Rouillé, lesquels nous ont déclaré que Louis Funé leur frère âgé de quarante neuf ans cultivateur au village de Sairé en cette commune est mort ce jourdhuy sur les cinq heures du soir du genre de mort spécifié au procès-verbal dont la teneur suit : Le premier jour complémentaire de l’an quatre de la République française sur les cinq heures du soir, nous Pierre Demellier juge de paix et officier de police du canton de Sauvant, département de la Vienne, demeurant au dit lieu de Sauvant chef lieu de canton, étant instruit par la rumeur publique qu’il venoit d’être commis un assasinat près ce bourg, nous sommes à l’instant transporté à l’endroit indiqué, assisté du citoyen Lefevre notre greffier ordinaire et du citoyen Guilloteau officier de santé demeurant en ce dit bourg, où étant arrivé au lieu appelé vulgairement la Croix de Bois, avons trouvé un cadavre baigné dans son sang, que nous avons reconnu être celuy du dit Louis Funé domicilié en cette commune, et ayant requis ledit citoyen Guilloteau de faire la visite dudit cadavre il nous a dit avoir reconnu que le dit Funé a été tué par une arme tranchante qu’il présume être un sabre qui lui a été appliqué sur la partie latérale gauche du col, qui lui a coupé les muscles, la jugulaire ses ramaux ? depuis la nuque jusque sous la machoire inférieure.
Dont et de tout quoi nous avons dressé procès verbal les jour mois et an susdits, signé Pierre Demellier juge de paix, Lefevre greffier et Guilloteau officier de santé.
De laquelle déclaration les dits Daniel et Jean Funé ont requis acte et ont signé (??)”

Suivent les signatures de Jean Funé et de Bernard l’agent municipal.

Quelques infos complémentaires pour ceux que ça intéresse : le défunt est né le 15.12.1746 à Rouillé, fils de Pierre et Suzanne Bougouin et époux de Magdelaine Thoreau. J’ai des Funé dans mes branches mais celui-ci ne s’y raccroche pas (de près en tous cas).

You have no rights to post comments

Go To Top