Nous sommes en Egypte Ancienne, à l’époque du Nouvel Empire, entre 1540 et 1080 avant notre ère.
Sur ce que l’on appelle le papyrus Ebers, l'un des plus anciens traités médicaux qui nous soit parvenu, on peut découvrir quel genre de tests de viabilité étaient pratiqués sur les nouveau-nés. Le document, découvert à Louxor en 1862, invite le patricien à se baser sur la nature des cris de l’enfant pour établir son diagnostic. Il dit « déterminer le sort d’un enfant le jour où il est mis au monde : s’il dit « ny » cela veut dire qu’il vivra, s’il dit « embi », cela veut dire qu’il mourra ».
Comment vivait-on la maternité, il y a plus de trois mille ans ? Quel statut avait l’enfant ?
Invitée de la RTBF : Amandine Marshall, docteur en égyptologie et chercheur associée à la mission archéologique de Thèbes Ouest.
« Maternité et petite enfance en Egypte Ancienne » paru aux éd. Du Rocher
    Ecouter

You have no rights to post comments