Voulême, BMS-1767-1778, p. 48

« L'an 1773 et le 18 février, le corps de François Luquiau, domestique de Jean Chevallier meunier à Roche-sous-Nieuil, trouvé noyé vis-à-vis le pré de la Fond de cette paroisse, comme il m'a paru par l'extrait du procès verbal de levée de cadavre faite par devant M. le lieutenant criminel de la sénéchaussée de Civray le dix huit février, signé L'Evoille, par lequel il ordonne qu'il sera fait mention dans l'acte de sépulture que ledit Luquiau est noyé dès le 17 janvier dernier, a été inhumé dans le cimetière de cette paroisse par moi prêtre soussigné Touzalin, desservant de Voulême. »

Si le « pré de la Fond » cité dans le texte est le « pré de la Fontaine » du cadastre napoléonien, le corps aurait parcouru environ 600 m depuis le moulin de Roche, en un mois.

 

 

 

You have no rights to post comments