Pour les amateurs qui souhaitent participer, voici avec l'aide de Jacqueline QUARTARARO DESRE la presque intégralité des actes, il reste encore quelques trous et incertitudes et vraisemblablement quelques corrections à apporter.

Les Ulmes BMS 1654-1703 vue 242/291 page gauche second acte
Bapteme d'une enfant de trois mois trouvé dans le cimetiere des Ulmes
01- Aujourd huy 23 de decembre 1695 a esté
02- trouvé sur le cimetière de nostre parroisse une
03- enfant a peu pres aagée de trois mois, et nous
04- l avons baptisée sous condition, elle a esté nommée
05- Marie, ont estés parrain Michel fils de m(essi)re
06- Alphonse FOUGEREAU fermier du prieuré et de Marie
07- MAILLON, et marraine Marie fille de feu

Bourg Archambault BMS 1737 - 1773 vue 27

"Montignon [lieu dit] l'an de grace mille sept cent quarante quatre et le dix-huit may a été inhumé dans le cimetière dudit lieu interdit jean nossat agé denviron quinze ans, mort de rage après avoir été mordu par un loup enragé le vingt avril précédent en présence de jean guyonnet felix nossat et louis et francois ribardiere qui ont déclaré ne savoir signé de ce enquis.
A/cuisinier ptre curé du bourg archambault"

J'en profite pour m'interroger sur ce cimetière, qualifié d'interdit ?

Décès du fils de feu Aimé RESTRAU président de ladite élection
(G-77 chatellenie de Dissay dépendante de l’évéché)

Procès verbal de la cour dudit cadavre par le procureur fiscal de Dissay
29 juin 1652
Aujourdhuy vingt neuf(esme) juin mil six cent cinq(uan)te deux nous Jean GOUTIERRE substitut du procureur de la cour de la chastelenie terre et seigneurie de Dissay a heure de trois a quatre heure de rellevée sur ladvis a nous donné par Claude ARREAU sergent ord(inaire) de la cour « nous nous sommes transportes » (mots rayés) d’un assassin qui a este puten(tiellement) commis sur la personne d’un jeune homme dans les communaux et le long des murailles du terroir du s(ieu)r des Bourdieres nous nous sommes transportes a l’instant au dit lieu

"Le vingtième jour de février 1723 a
esté inhumée dans le cimetière de St-Jacques de
Vanzay par moi prêtre curé soussigné
Jeanne Beguin épouse en son vivant de
feu Isaac Gadiou âgée de soixante ans ou
environ morte par un accident épouvantable,
ayant été dévorée par un loup dans les bois de
Sanxay le 19 du même mois et an que dessus,
inhumée en présence de Jean et Jeanne
Gadiou ses fils et fille, Pierre Desnoël, Antoine
Girardin et qui ne savent signer."
Vanzay, BMS - 1700-1746, v.210/343

 

Parmi les nombreuses archives insolites de Charroux :
"Cette année 1720 a été remarquable par une grande abon
"dance de toutes sortes de fruits non obstant laquelle la rarete de
"largent et le prix excessif des monnayes ont cause une chute excessi
"ve de toute sorte de marchandises de plus les augmentations

Source : Vançais - Registres paroissiaux et d'Etat civil (Baptêmes, Mariages, Sépultures, Naissances, Abjurations) 1730-1792 - microfilm : 1 MI EC 154 R 447 -
AD79 internet


1791
Vue 240
Cette année a été asses Bonne en Bleds, Vins, et autres denrées, Le vin cher 60# la Barrique, Le Beld fromant 45 a 50# la charge, La 2d Legislature a commencée, toute la noblesse de franc et quelques bourgeois se sont emigrés, on craint une guerre ouverte avec les princes étrangers ou se sont retirés les princes de France et la noblesse, on craint les guerres civiles tant il y a de mécontants de la Consitution Nouvelle de France, on fortifie et renforce extraordinaire les frontières du royaume. Les impots Nouveaux se payent très difficilement est (?) décrété que les biens des cy devant nobles seraient séquestrés au profit de la nation s'ils ne rentraient en France avant le premier de l'an, on a décrété que les prêtres pensionnés et qui n'ont pas fait serment, prêlevoient (?) et feroient le serment civique, le roy s'en servir de son veto suspensif et n'a voulû fonctionner ny l'un ny l'autre décret, il a écrit (?) aux princes ses frères et autres les lettres les plus amicales et les plus pacifiques pour les engager à revenir à la Cour, ils n'y paraissent pas disposés, au contraire ils protestent d'être prêts à verser leur sang pour détruire la constitution Nouvelle. Que de maux ! quels fléaux vont tomber sur ce bel et spacieux Empire ! que dieu y mette la main, il est temps.

(M° Berthonneau-poitiers 4-E-126-142)

Par devant les nottaires et gardenostres du Roy a Poictiers soubzignes fut pr(esen)t en sa personne estably et duement soubzigne Jean VAICHARD comte de l’empire g(ene)ral de Transilvanie et ambaissadeur a sa majeste Ouistrienne demeurant dordinaire en Boesme estant de pr(ese)nt logé au fauxbourg de la Queille Mirebalaise parroisse se St-Germain de ceste ville de Poictiers en lhostelelrie du Dauphin lequel de son bon gré et vollonté a faict et constitué son procureur general et spe(ci)al Allexandre ANALMY

Par le curé de Champniers


"Le trois de juillet le Seigneur fit entendre sa voix
dans ma paroisse et dans plusieurs autres circum voisines
de Civray. Vers les cinq heures du soir il ordonna
au vent, à l'eau, au feu, au tonnerre, de se mêler et confondre
ensemble pour former un tourbillon horrible destructeur
de la plus précieuse portion de nos arbres, tels que les
châtaigniers et noyers, mon pinceau n'est pas assez
fort pour en tracer le tableau ; je frémis d'y penser,

4-E-7-33 M° Pierre VADIER Sanxay (année 1646 vues 42 et 43)

Partie pour mon frere de Coussay 1644

Premierement doibt une emplastre pour les heume pour PEROT
Plus doibt une emplastre prosto maro pour ma belle sour