GE86 - Entraide généalogique dans la Vienne

CHAMPNIERS

Relevé à la fin du registre BMS 1777 de la paroisse de CHAMPNIERS, la Tempête du 3 juillet 1777 par la prose très lyrique du curé Maignen:
"Le trois de juillet le seigneur fit entendre sa voix dans ma paroisse et dans plusieurs austres circumvoisines de Civray. Vers les cinq heures du soir il ordonna au vent, à l'eau, au feu, au tonnerre de se mesler et confondre ensemble pour former un tourbillon horrible destructeur de la plus prétieuse portion de nos arbres tels que les châtaigniers et noyers, mon pinceau n'est pas assez fort pour en trâcer le tableau ; Je frémis dy penser. J'appelle a moy dans ce môment toutes mes pensées mes sentiments et tout cela bouillone dans ma teste, il me semble jusques sur le papier, j'éprouve en même temps que malgré l'effervescence de mes efforts toute l'energie de l'expression ne peut se prôportionner a ce que je voudrois exprimer.

CHAMPNIERS

Relevé à la fin du registre BMS 1777 de la paroisse de CHAMPNIERS, la Tempête du 3 juillet 1777 par la prose très lyrique du curé Maignen:
Le trois de juillet le seigneur fit entendre sa voix dans ma paroisse et dans plusieurs austres circumvoisines de Civray. Vers les cinq heures du soir il ordonna au vent, à l'eau, au feu, au tonnerre de se mesler et confondre ensemble pour former un tourbillon horrible destructeur de la plus prétieuse portion de nos arbres tels que les châtaigniers et noyers, mon pinceau n'est pas assez fort pour en trâcer le tableau ; Je frémis dy penser. J'appelle a moy dans ce môment toutes mes pensées mes sentiments et tout cela bouillone dans ma teste, il me semble jusques sur le papier, j'éprouve en même temps que malgré l'effervescence de mes efforts toute l'energie de l'expression ne peut se prôportionner a ce que je voudrois exprimer.

Le 10/07/1604, sur les 10 à 11 h du matin, est tombée sur la ville de La Rochelle et quelque peu autour d'icelle, une telle abondance de grêle et si grosse que de mémoire d'homme, ne s'était jamais vu: il y en a qui en virent grosse comme une balle de paume et comme le poing.

La petite vérole a fait de grands ravages en l’An 8, dans les villes de Poitiers et de Châtellerault, et dans plusieurs communes de ces arrondissements : le nombre des décès a été au moins un tiers en sus des années ordinaires , on avait employé avec succès, dans les commencements, la méthode de l’inoculation , mais la mort d’une jeune personne inoculée, a détourné les citoyens d’une méthode qui était à peine connue dans le pays, et a privé des heureux effets qu’on avait droit d’y attendre. Heureusement ce fléau destructeur a cessé ses ravages en vendémiaire.

763-764 Hiver très rigoureux au cours duquel la mer fut gelée sur nos côtes. Dans l'intérieur de la Gaule, des froids extraordinaires furent signalés du début d'octobre 763 à la fin de février 764. En certaines contrées de notre pays, il serait tombé, au dire des historiens, jusqu'à 10 m de neige.

Le 27/10/1703, sur les 5 h du matin, un furieux ouragan s'annonce par un terrible coup de tonnerre, suivi d'un tourbillon, qui cause beaucoup de dommages dans la ville de La Rochelle, surtout à la campagne, dans les paroisses d'Aytré, de La Jarne et à Chassagné. Ce tourbillon, qui, dans sa marche, occupait un espace de 50 pas,renversa des maisons, quantités d'arbres et tout ce qui se trouva sur son passage.

Go To Top